Sauvetage à la Une

Rapport de Mission

Quelle journée, pour une première, elle est plutôt réussie.

Pour commencer, réveil fébrile ce matin à me demander si je ne vais pas me planter à ma certification ambulance pour le SRV.

Déjà une nuit passée à me réveiller, à cause de cet abruti de voisin qui connaît pas les casques audio.

Il a de la chance que toute action violente entraînerai immédiatement mon exclusion des tests, sinon…

Mais gare à lui si je réussi, je lui réserve une petite vengeance .

 

J’en suis là dans mes pensées, quand je tends le bras pour attraper le manuel des pilotes de SRV,( il y a un point que je veux éclaircir).Donc , je saisi le lourd document, le ramène vers moi et là, POC, j’entends le bruit caractéristique du mug qui heurte la table et se renverse. Je n’ai pas le temps de réaliser, que je sens couler le liquide sur ma combinaison.Et Meeer… ,manquait plus que ça, heureusement que je garde toujours au moins 10 minutes de marge, je déteste être en retard.

Le temps de nettoyer tout ça , de filer changer de combi, il sera temps de partir.

Quelques minutes plus tard, alors que je quitte mon studio, un appel sur l’intercom me prévient d’un changement de pad pour l’embarquement.Le nouveau est à l’autre bout de la station, cette fois je vais être à la bourre c’est sur.

Je fonce comme un fou et me jette dans la première navette taxi qui passe.Arrivé au pad je lui demande de m’attendre, je vais juste vérifier que c’est bien le bon.

A peine entré, j’entends dans le haut parleur <<Dernier appel pour: Kaupter, le pilote Kaupter, Eeli est attendu immédiatement à bord du Gustave Moynier >>

Je me précipite à bord, et je vois l’un de mes examinateurs reposer ma fiche et tendre la main vers une autre. Juste à temps.

<<Pilote Kaupter, Eeli, prêt pour les tests , à votre disposition, Monsieur.>>

<<Il était temps , pilote, à votre poste >>

Je saute dans mon siège, nous décollons,pour rejoindre notre vaisseau d’escorte , L’Atlantis qui doit assurer notre sécurité , enfin surtout celles des Huiles qui jouent aux examinateurs.

Quatre heures plus tard, après avoir subit une attaque d’un pauvre type qui s’est cru pirate, ce qui a quelque peu  pimenté mon passage, (voir le RP, le bleu) je suis de retour à la station, ma qualification et un nouvel emploi en poche.

Je vais pour quitter le PAD, lorsque mon nouvel employeur m’apprend avec un grand sourire qu’il est de coutume, qu’un nouveau reçu doive nettoyer à fond le vaisseau, et que cette tache me revient donc de droit.

<<Bon courage,encore Bravo à vous et bienvenue à bord du Gustave >> me lâche t il en s’éloignant.

Quelques heures plus tard, la nuit est déjà bien avancée, alors que le nettoyage touche à sa fin, un appel retentit sur la radio.

 

<<Appel à tous les Médicorp , ici le CMDR Mark Stevenson, je suis journaliste, je suis à bord d’un impérial courrier, je fait route vers le système Kalak.

J’aurai besoin d’assistance , je viens de récupérer coup sur coup, deux nacelles de sauvetages occupées. Mais la soute de mon courrier, n’est vraiment pas idéale pour leur transport.De plus l’une des deux nacelle est en mauvais état, je ne suis pas sur qu’elle tienne encore bien longtemps…ni même au moindre saut FSD.

Appel à tous les Medicorp, si il y a quelqu’un, répondez>>

 

Je lançai aussitôt l’appel du retour à bord de l’équipage, et répondais au message de demande d’assistance.

<<Ici le Gustave Moynier, vaisseau Médicorp, nous sommes à environ 180 AL de vous, nous arrivons le plus vite possible, transmettez vos coordonnées exactes.>>

 

 

L’équipage arrivait déjà en courant, chacun rejoignant son poste.Je les informais de la situation alors que le T6 décollait de sa plate forme.

Les coordonnées transmises, nous  avons rejoint en quelques sauts le courrier, qui nous y attendait bien, balise allumée.

Nous lui avons expliqué le déroulement des opérations, visiblement il était familier avec celles ci.

Du coup, l’opération de transfert en fut facilitée.

L’une des nacelles était réellement en sale état, et n’aurait pas résisté plus de 20 minutes.

Sans l’altruisme, la présence d’esprit et la réactivité de ce journaliste, c’est un corps inerte qui serait arrivé à  la station Nobel Terminal.

On peut dire qu’il lui a sauvé la vie par deux fois, la première, en récupérant sa nacelle, et la seconde, en envoyant le message, qui nous a permit de la prendre à notre bord et de la stabiliser, grâce aux équipements dont nous disposons.

 

<< Opérations de récupération terminée, CMDR Stevenson, Bravo à vous, vous venez de sauver deux vies humaines.

Nous allons déposer les nacelles dans le service médical le plus proche.Pour votre information, votre identité sera consignée dans notre rapport, conformément à la procédure. Bon vol à vous, CMDR,félicitations, ils sont sains et saufs. >>

 

Le Gustave, pointait déjà sa proue vers la station, peu après, les nacelles déposées, nous étions de retour sur notre PAD.

Alors que je descendais la passerelle , l’un des techniciens vint vers moi , et me dit:<< C’est vous Kaupter? Il y a un gars qui veut vous voir , il a pas l’air content, mais pas du tout >>

Je regardais par dessus son épaule, et me décomposais, le chauffeur de la navette taxi, je l’avais complètement oublié celui la. Put…, la facture allait être salée.

Y a des jours comme ça …..

Informations

Sauveteur

CMDR Azim Hutt