Quelques idées pour vaisseaux MediCorp

Les vaisseaux MediCorp doivent observer quelques règles, merci de consulter cette page.
Vous trouverez ci-dessous des idées de configurations (fitting) pour vous préparer un vaisseaux MediCorp. Ces configurations sont proposées par la communauté et ne revètent aucun carractère obligatoires. Deux catégories sont proposées : ambulance simple et vaisseaux d’évacuations pour les stations en feu.

Ambulances MediCorp

Les ambulances sont « la base » pour le rôle de sauveteur. Elles sont orientées pour la recherche et la récupération des nacelles, mais aussi le transport de médicaments, d’abris d’urgence, etc.). On priorise la soute, mais aussi les drones de récupération et perce-soute pour la récupération des nacelles sur méga-vaisseaux.

Les configurations de vaisseaux ci-dessous ne sont que des suggestions et couvrent à peu près toutes les tailles de vaisseaux disponibles en jeu, principalement accessibles aux joueurs débutants / medium.


Vaisseaux Medevac en zone de guerre Thargoids

Depuis la mise à jour 14 de Odyssey le 29 novembre 3308 (2022), MediCorp est impliqué dans les opérations de guerre contre les Thargoïds pour assurer des missions de logistique, évacuation des civils et nacelles. La particularité de ces zones de combats impose des vaisseaux spécialement préparés. Il faut, en effet prendre en compte les nombreuses interceptions et hyperdictions (voir ci-dessous). La sécurité repose essentiellement sur la vitesse, si possible avec un vaisseau pouvant booster à plus de 400 m/s ou idéalement 500 m/s et plus.

Interceptions

Il existe deux type d’interceptions par les vaisseaux Thargoids (scout et intercepteurs) : en supercruise (comme pour les joueurs) ou entre les systèmes (hyperdictions). Ces dernières, dans ces zones, sont très nombreuses. S’il n’est pas possible de faire grand chose pour limiter les hyperdiction, il sest cependant possible de le faire pour les interdictions en supercruise. Pour cela, il faut avoir un vaisseau « froid » permettant de ne pas être « vu » par les Thargoids en vol en supercruise. Ainsi, il est conseillé de capitaliser aussi sur le refroidissement du vaisseau : en utilisant les ingénieurs et/ou en lançant des dissipateurs thermiques tous les 700 Sl à peu près.

Voici quelques conseils :

  • La vitesse est très importante (>400 m/s conseillé, idéalement >500 m/s) car les intercepteurs Thargoid boostent entre 450 et un peu plus de 500 m/s,
  • Un répartiteur de puissance permettant d’enchainer les « boost »,
  • Une grande capacité de soute et/ou une grande capacité de cabines économiques,
  • Limiter autant que possible les modules Guardians,
  • Privilégier un PAD moyen en raison des nombreux outposts attaqués,
  • Un bouclier pour absorber quelques tirs et chocs contre les outposts ou structures dans ces zones assez « turbulentes »,
  • Des dissipateurs thermiques pour limiter les interdictions,
  • Un incapaciteur de champ au cas où un vaisseau Thargoid utiliserait une onde EMP.

Voici quelques vaisseaux conseillés dans le cadre de ces opérations. Ces derniers sont des propositions à modifier à votre convenance. Medicorp privilégier le python (en mode rapide ou froid) et le Krait MKII (qui a plus d’emports que le Phantom).


Vaisseaux d’évacuation de stations en feu

Les vaisseaux d’évacuation interviennent sur les stations en feu. Ils peuvent avoir un double rôle : récupération des nacelles dans la station et.ou évacuation des civils. En fonction du vaisseau et du choix du secouriste, on privilégie plutôt la soute ou les cabines économiques (les civils se contentent de cabines économiques). Un équilibre entre les deux est possible.
En raison de la très forte chaleur, les dissipateurs de chaleur sont nécessaires, de même que les contrôleurs de drones de récupération si le secouriste souhaite récupérer des nacelles.

Les configurations de vaisseaux ci-dessous ne sont que des suggestions et couvre à peu près toutes les tailles de vaisseaux disponibles en jeu, principalement accessibles aux joueurs débutants / medium.