Collection of wonders

Le fleet carrier était calme à son réveil. Le vaisseau était à l’arrêt et aucun compte à rebours ne défilait sur les écrans de contrôle. En lieu et place, le nom du système était affiché, impossible à retenir pour une personne normale : Skaude AA-A h294. Selon les estimations, ils étaient à environ la moitié du chemin et le prochain saut était prévu deux jours plus tard. Largement le temps de se dégourdir les jambes….

Dans la peau d’un explorateur

L’esprit encore embué par le sommeil, le visage de Kem encore à l’esprit, Kelbor se força à se lever. La première étape serait de se rendre à bord du Vénérable pour se préparer une dose massive de caféine. A bord du Site 4: Sore Eyes, tous les services étaient suspendus, le bar y-compris. Il fallait donc se rabattre sur ses réserves personnelles, mais elles feraient l’affaire.

Une fois sorti de sa torpeur, dopé à la caféine et décrassé, Kelbor décida de visiter le système. Deux jours à poirauter sur ce vaisseau ne lui disait rien et l’idée de s’improviser explorateur était des plus tentantes. Le Vénérable n’avait une portée de saut que d’une vingtaine d’années lumière, mais il était doté d’un récupérateur de carburant. Ainsi, il était possible, sans trop de risques, de s’éloigner du système et s’enfoncer vers l’inconnu.

Il enclencha donc la procédure de lancement et les lourdes plaques protectrices s’ouvrirent au-dessus de son vaisseau. Ce dernier monta lentement et le spectacle offert par le cosmos coupa le souffle au jeune pilote. Collection of Wonders se révéla à Kelbor, ses deux trous noirs et son étoile à anneaux, majestueuse, rendaient ce système unique en son genre. Kelbor parcouru le système et pris le temps de lire ce que la balise touristique lui offrait.

Après quelques heures à profiter de ce lieu étonnant, une nouvelle route fût tracée pour rejoindre les systèmes proches. Les sauts s’enchainaient, révélant à chaque fois des merveilles que Kelbor n’avait jamais vu. Il commençait peu à peu à ressentir l’ivresse de l’exploration galactique, poussant à chaque fois le voyage vers le système suivant, comme un joueur tente sa chance au jeu. Que me réserve la suite ?

Finalement, Kelbor se décida à poser le cobra sur une planète pour profiter d’une sensation nouvelle. Cela faisait plusieurs semaines qu’il était enfermé dans des stations, des vaisseaux ou un fleet carrier et, plus il pensait à l’idée de marcher à l’extérieur, plus elle le taraudait. Il choisi alors, par hasard, une planète aux reflets ocre et à l’atmosphère fine. En suivant scrupuleusement les instructions du pilote automatique il géra l’approche et la rentrée au mieux qu’il pouvait avant d’enclencher le posé sur la surface. Les trains s’enfoncèrent dans la poussière orangée.

Une fois éloigné du Vénérable à bord du SRV, Kelbor s’arrêta dans une plaine débouchant où trônait à l’horizon l’étoile principale du système. Sa combinaison verrouillée, il attendit que les auto-tests valident qu’une sortie était possible. Il ne tarda pas et quitta son véhicule en hâte.

Ce fût un immense choc. La température était infernale. La combinaison luttait pour rendre l’habitacle viable, mais les runes d’alertes clignotaient en tous sens en annonçant que des seuils fatals seraient dépassés dans une dizaine de minutes à peine. Mais c’était plus qu’il n’en fallait pour profiter de l’immensité désertique des lieux. L’étoile inondait la plaine et brûlait le sol sans pitié. Tout était magnifique, l’endroit était vierge, pur, d’une hostilité majestueuse et redoutable et un très léger vent soulevait la poussière qui tournoyait mollement avant de retomber sur le sol.

Au son insistant des alertes, Klebor se résigna à rejoindre son SRV avant de cuire sous les attaques implacables de l’étoile plongeant cette planète dans un enfer de chaleur invivable. C’est, une fois installé sur son siège, que le message lui parvint.

Universal Cartograohics confirme la réception de vos données d’exploration. Un virement sera fait sur votre compte de la banque of Zaonce.

Félicitations commandant, nous pouvons confirmer que vous avez effectué le premier débarquement sur la planète SKAUDE GD-D D13-62 A 1. Nos registres ont enregistré cette donnée.

Universal Cartographics

Premier débarquement ! Personne n’avait donc foulé cette planète avant lui ! Personne. Il était le premier à avoir laisser ses pas dans la poussière ocre de cette planète.

Le monde et le temps s’arrêtèrent. Kelbor resta plusieurs minutes à regarder au delà du pare-brise du SRV. Ses yeux se posaient sur cette plaine, loin de tout, et pourtant maintenant la sienne.

Kalak s’éloignait.

Kam s’éstomait.

Rien, en cet instant, n’avait d’importance, sauf cette plaine à la surface ocre, brulée par son étoile impitoyable. La planète où le premier homme de l’histoire à fouler son sol s’appelait Hal Kelbor, jeune sauveteur MediCorp en partance pour Colonia.