[Partie 1] Alvinia : de porte parole du Consilium à fugitive

Depuis l’arrivée de MediCorp en mai 3304 à Kalak, notre journal a lancé une cellule d’investigation pour essayer de dresser un tableau complet et le plus objectif possible sur cette organisation non-gouvernementale qui a transformé notre système en si peu de temps. S’il n’est point question de remettre en question le bien-fondé et l’efficacité des actions humanitaires et de sauvetage de MediCorp, il nous a semblé indispensable d’enquêter et de restituer au public ce que nous avons découvert. Ainsi en est-il de notre rôle, de notre responsabilité. 

Cette grande enquête a été menée par Iris THAUMAS, notre reporter. La voici restituée et publique.

Cette enquête est proposée en 3 parties : 

Partie 1 : Alvinia de Messalina : de porte parole du Consilium à fugitive
Partie 2 : La horde et la fondation de MediCorp
Partie 3 : Le Lab, Kaminska de Messalina et conclusions

Chaque partie de l’enquête est documentée et renvoie aux références que vous trouverez en fin d’article.

Chères lectrices, chers lecteurs, 

bonne lecture.

****

Au commencement la question semble simple : existe-t-il un lien entre Alvinia de Messalina, MediCorp et ce mystérieux Lab ? La réponse, elle, ne l’est assurément pas et il aura fallu à notre cellule plus de 2 ans d’investigations, de recherches à Kalak, à Munflay et à HIP 16813 pour entrevoir quelques liens. Sans entretenir plus longtemps le suspens nous pouvons assurer, à la lumière de ce que nous avons découvert, qu’il existe bien un lien indéfectible entre tous ces protagonistes et organisations.

Et, pour le prouver, nous allons devoir remonter le temps.

****

L’histoire commence sur Crevit où naît sur le Mont Messalina, Alvinia dont le destin semble tracé dès sa naissance. Son père, profondément impliqué dans le Black Birds Consilium fera tout pour qu’ADM (Alvinia de Messalina) puisse un jour prendre les rênes de cette organisation autoritariste et obscure. Un ouvrage, que vous trouverez en libre consultation en fin d’article, retrace la jeunesse jusqu’à l’arrivée au pouvoir de Alvinia (63 pages). 

La marque du Consilium

Lorsqu’ADM prend le rôle de Porte-Parole (qui n’est sans doute qu’un titre dont le rôle est plus étendu que cela) en janvier 3301, elle est une femme implacable dirigeant d’une main de fer et sans partage une dictature en devenir dans le système Munfayl. Elle participe à la renaissance du tristement célèbre Black Birds Squadron, ramassis de mercenaires prêts à tout, et même au pire. Leur crédo : écraser toute opposition, a fortiori si l’on parle des Thargoïds. Nous reviendrons plus tard sur la relation secrète d’ADM avec le leader de ce squadron, père de Kaminska de Messalina et haut responsable de la Horde.

L’ascension de cette faction est fulgurante et bien vite Munfayl tombe sous la mainmise du Consilium qui y règne avec autorité et sans opposition. Le Consilium va s’étendre et rencontre sa première difficulté en mars 3302 à GD-1192. Dans ce système une forte opposition affronte le Consilium et de violents conflits éclatent. 

GD-1192 et ses conséquences

C’est alors qu’un groupe d’opposants dans le système GD-1192 va entreprendre l’impensable : enlever la porte-parole de Messalina. Alvinia sera donc séquestrée jusqu’en mai 3302 où une opération (opération “dernier souffle”) ira exfiltrer la leader du Consilium, au plus mal. Alvinia sera sauve (voir l’article de nos confrères du Vox Vertias) mais rendue aveugle et empoisonnée (voir l’article de Vox Veritas du 25 mai 3302)

Si le BBC (Black Birds Consilium) ne recule devant aucune dépense pour lui greffer de nouveaux yeux (yeux transgéniques utilisés par les espions du Consilium : l’Oeil), et malgré ce qui pu être annoncé à l’époque, Alvinia ne sera jamais guérie et le poison la rongera sans doute jusqu’à sa mort, le 24 novembre 3305. Ce poison est sans aucun doute responsable de bien des choix futurs, et moteur du projet Déméter dont nous parlerons plus tard.

L’Affaire Gidh…

Les choses, notamment à la suite de l’enlèvement, vont devenir de plus en plus complexes avec le Consilium. Mais postérieurement à GD-1192, Il semble que Alvinia ait été informée (sans aucun doute grâce à ses espions personnels) de certaines affaires occultes du Consilium, notamment sur l’Affaire Gidh, restée jusqu’à ce jour aux oubliettes. 

En janvier 3302 le fondateur de GIG (Gidh Industrial Genetics) est assassiné (voir l’article du Vox Veritas) et plonge le système Crevit dans le flou. L’enquête sera bien entendu menée par le Consilium, même si ce n’est pas officiel. Cette enquête « bien pratique » sera sans nul doute un levier supplémentaire aussi bien politique de sécuritaire pour annexer quelques temps après le système Crevit, lieu de naissance des de Messalina. 

D’après nos informations cet assassinat est intimement lié à la disparition d’enfants, sans doute pour recherches génétiques (voir l’article du Vox Veritas). Nous n’avons pas pu remonter la piste plus loin, les archives ayant été scellées par le Consilium. Mais il apparait maintenant absolument certain que Gidh était un membre de la branche “dure” du Consilium qui avait dû commettre l’erreur, à un moment ou à un autre, de griller sa couverture, signant alors son arrêt de mort.

…et le double visage du Consilium

S’il nous est aujourd’hui difficile de prouver l’entièreté des hypothèses de notre travail d’enquête, il nous est cependant possible d’affirmer sans le moindre doute que le Consilium est un organisme possédant 2 visages, les 2 faces d’une même pièce. L’une des branches, plutôt politique et orientée vers la science (notamment avec son tristement célèbre laboratoire LARA) et l’autre vers des expérimentations beaucoup plus sombres et dont toute l’énergie est pleinement vouée à la recherche d’argent dans le cadre de la lutte contre les Thargoïds. Au départ Alvinia ne semblait pas connaitre l’étendue de la tentaculaire organisation secrète, dont les rites sont emprunts de mysticisme chevaleresque d’une autre époque et d’une immense paranoïa.

Nous avons retrouvé plusieurs documents, dont ces organigrammes mettant en lumière la complexité de l’esprit dérangé ayant fondé cette organisation. Cette pièce unique, provient de documents découverts à bord de l’Orichalque, le vaisseau leader le la Horde de Alvinia de Messalina. C’est donc un document authentique. 
Le constats est effrayant. Le Consilium contrôle absolument tout : les médias (Vox Vertias), la politique et diplomatie (Le BBC), la sécurité (la Phalange noire, le Squadron, l’Ordre Noir, etc.), la recherche (Le LARA), les réseaux de renseignement (la Division de l’Oeil, Raven), la formation (le DISC) et les « affaires » alien (Protocole Cerbère & le LARA, Laboratoire d’Analyse et de Recherche Aliens)

Rien n’est laissé au hasard et tout semble suffisamment complexe pour que personne ne puisse s’y retrouver.

Mais le plus inquiétant est que tout ceci ne semble être que la partie émergée de l’iceberg. S’il semble relativement possible de cartographier ce Consilium là, il n’en est pratiquement rien de la face cachée.

Selon l’une de nos sources : ce second Consilium aurait une origine ancienne et sans doute antérieure au BBC actuel. Il apparaît aujourd’hui parfaitement plausible que les « Zèbres Verts » dont il est question dans un ancien récit (lire le récit), qui ont détruit Samson il y a de cela plusieurs siècles, étaient cette branche inconnue du BBC. Les Zèbres verts auraient eux même sacrifié le Black Birds Squadron, devenu trop populaire et public.

De là à conclure que les Zèbres Verts sont aujourd’hui encore dans l’ombre du BBC et qu’Alvinia l’ait découvert, il n’y a qu’un pas.

Vers la fuite de ADM

Cette première partie nous permet de mettre en exergue toute la complexité et l’occultisme dont fait preuve, encore aujourd’hui, le Consilium. Nous sommes conscients, au Kalaktic, du danger que représente la diffusion de ces informations, mais il nous semble nécessaire de ne rien cacher.

Une chose semble certaine à ce jour : La mort d’Alvinia de Messalina, assassinée devant la station Samson à Munfayl, prouve de manière évidente que l’ancienne porte parole du BBC avait découvert plusieurs secrets : sur Gidh pour commencer, mais également dans le cadre d’un mystérieux rapport Sorek, lié aux Thargoïds

C’est sans aucun doute ces deux éléments, au moins, qui ont provoqué son départ du Consilium dont nous parlerons dans la deuxième partie de notre enquête.

Iris THAUMAS – Le Kalaktic.

REFERENCES

Livre sur la jeunesse de Alvinia de Messalina (63 pages)

L’enlèvement d’Alvinia de Messalina : http://vox-veritas.black-birds.com/alvinia-de-messalina-sauve/
L’opération de Alvinia de Messalina : http://vox-veritas.black-birds.com/porte-parole-operee/
Gidh : http://vox-veritas.black-birds.com/le-president-de-gidh-industrial-genetics-abattu/
Disparition d’enfants : http://vox-veritas.black-birds.com/les-disparitions-denfants-continuent/
Les récits anciens des Blacks Birds (les origines, livre 1) : http://www.black-birds.com/category/livre-1/